En route vers le Triathlon International de Montréal : « Je ne compte pas mes heures! »

Je ne vous apprends rien en vous disant que la vie de triathlète professionnel est extrêmement exigeante, puisqu’ils doivent enchainer trois sports jours après jours, semaines après semaines et mois après mois! Comment garder l’équilibre dans une journée de 24 heures et surtout, comment garder la motivation entre deux vols d’avion, un casque de bain, des chaussures de course, des vélos et des valises? Alexis Lepage le fait avec brio et ce, en gardant dans son point de mire pour la saison 2018 : Le Triathlon International de Montréal qui fait partie de la Série mondiale de Triathlon.

Quand je lui pose la question à savoir s’il sera du départ devant sa famille et ses amis dans les rues de Montréal, il me répond qu’il ne sait pas encore. Alors j’ai tenté de savoir comment il exerçait son mental afin de garder les yeux rivés sur son objectif sachant très bien qu’il y a des possibilités que son nom ne se retrouve pas sur la liste de départ. Un athlète comme Alexis, très mature déjà à 24 ans, sait très bien que ça fait partie de la réalité d’une saison de triathlon et il sait exactement comment gérer cette situation.

Sans entrer dans les détails trop techniques, comme dans tous les sports, le triathlon comporte des critères de sélection bien précis qui permettent à un athlète de représenter le Canada lors d’un événement qui fait partie de la Série mondiale de Triathlon. Cette série compte huit épreuves en plus de la grande finale pour l’obtention du titre mondial. Les athlètes se déplacent d’un continent à l’autre pendant la saison et s’arrêtent en sol Canadien, pour celui d’Edmonton ainsi que Montréal. Le sport de haut niveau est un domaine ou la perfection doit exister ce qui n’est pas la chose la plus facile à faire surtout quand on fait partie de l’élite mondiale comme Alexis Lepage.

imageAu moment où je lui ai parlé, il revenait tout juste d’un périple de deux mois en Europe à faire des compétitions, de nombreux entrainements et à étudier, puisque faut-il le mentionner, il est un des seuls triathlètes sur le circuit mondial à poursuivre ses études universitaires. D’ailleurs, cinq minutes après notre entretien, il devait filer pour un examen! Toute cette mise en scène pour vous dire qu’une des choses qui transparaît le plus chez Alexis, c’est bien simple, c’est sa faculté à être puissant mentalement pour faire face aux situations que la vie lui amène.

« Il faut être dans un environnement où on se sent bien et on doit se fixer de petits objectifs pour bâtir la confiance en vue d’un événement important. »

La confiance pour l’athlète de 6 pi 4 po, elle se cultive en se fixant de petits objectifs à court terme dans chacune de ses disciplines et ce, un entrainement à la fois. Par exemple, lors de la nage, il se donne comme mission de nager le prochain 100 mètres en 1 minute 20 secondes ou encore, à la course à pied, il vise de courir ses trois prochains kilomètres à raison de 3 minutes du kilomètre. « Ce sont de petits objectifs qui me rendent fier de mon entrainement, ça me donne la certitude que je peux performer et par la suite, rien de mieux que d’aller chez Chocolat favoris remettre la vie en perspective! »

Remettre la vie en perspective pour Alexis signifie réaliser à quel point il est chanceux de vivre sa passion dans le sport qu’il aime. Il se ramène souvent à ça et il tient un malin plaisir à se rappeler qu’il a visité quasiment 30 pays pour aller se dépasser au jour le jour et vivre des moments suprêmes que seulement 2% de la population peuvent expérimenter dans leur vie. « J’ai un beau style de vie et je suis choyé d’être là. » Cette façon de voir la vie lui amène de la motivation dans son quotidien, lui permet de cumuler les réussites et aussi de pouvoir avoir une vie équilibrée avec ce style de vie qui est, corrigez-moi si je me trompe, mais extraordinairement exigeant!

L’équilibre, comment faire pour le garder lorsque tu es athlète, planificateur de logistique (billets d’avion, hôtels, compétitons), étudiant universitaire, planificateur de budget annuel (une saison de triathlon peut coûter jusqu’à 70 000$/an), gestionnaire d’équipement sportif (vélo, mécanique, pièces, chaussures, combinaison isothermique etc.) et ce, tout en visant la perfection dans trois sports différents? C’est fort simple, selon lui, il faut avoir du soutient que ce soit par l’entremise de l’équipe nationale, de son partenaire financier Blue Bridge (firme de gestion patrimoniale) ou encore de sa famille. Il faut également déterminer à l’avance les compétitions à laquelle prendre part pour ainsi gérer la fatigue et minimiser les déplacements intercontinentaux.

« Je fais des siestes obligatoires pour m’assurer d’être frais et dispo. »

Être frais et dispo, c’est ce dont il aura besoin pour la suite de son calendrier, puisqu’il s’envolera en Colombie-Britannique sous peu pour les Championnats Canadiens qui se dérouleront à Kelowna les 18 et 19 août prochain. Avec une performance à la hauteur de ses aspirations lors de ces championnats, Alexis aura probablement son laissez-passer pour le grand événement tant attendu à Montréal!

D’ici là, je voulais profiter de l’occasion pour lui poser une dernière question : Alexis, je suis convaincue que tu as une vision beaucoup plus lointaine que seulement des objectifs pour cette saison-ci, tu n’aurais pas un objectif un peu plus à long terme en point de mire par hasard? « J’y pense à tous les jours, sans en faire une obsession bien sûr, mais définitivement que je veux être sur la ligne de départ aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 »

À noter qu’il aura alors 26 ans à ce moment, l’apogée pour performer en triathlon. « Si j’ai un conseil à donner à de futurs triathlètes, c’est de toujours garder la notion de plaisir et de ne jamais avoir peur de pousser ses limites. »

Il est fort à parier que c’est ce qu’il fera devant nous à Montréal le 26 août prochain ainsi qu’à Tokyo en 2020!

À voir Un résumé de la course d’Alexis aux Jeux du Commonwealth

Aussi à lireAlexis Lepage obtient son meilleur résultat

Audrey Lemieux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s