Alexis Lepage dans la dernière ligne droite

Le compte à rebours est démarré pour Rio 2016

TRIATHLON. On termine l’année comme on l’a commencé, dit le dicton. Alexis Lepage devrait alors connaître une saison 2016 à saveur internationale alors qu’il risque de se retrouver dans les airs.

Si des millions de personnes ont fait le décompte pour le changement d’année, le Gatinois de 21 ans ignorait sous quels cieux il serait, mais il savait que son compte à rebours commençait à l’instant où il serait assis sur un des sièges du bolide aérien.

Car encore une fois, la nuit du 31 décembre s’est passée dans les aéroports pour le membre de l’équipe nationale de triathlon.

«L’an dernier, j’avais célébré le Nouvel An à Los Angeles. J’attendais pour mon escale, contait Lepage avant son départ. Mais là, je devrais assurément être dans les airs»

Cette année, il risquait d’être dans une zone internationale alors qu’il devrait être dans un vol de Chicago pour Tokyo après avoir quitté l’aéroport Macdonald-Cartier à Ottawa. Tout ça, dans le but d’atterrir en Australie.

«On a un camp d’entraînement avec l’équipe canadienne et celle de l’Australie, en plus de quelques athlètes de niveau international», explique-t-il.

Trois semaines à s’entraîner en haute altitude, soit plus précisément à 1700 mètres du niveau de la mer. Triathlon Canada a convié quelques-uns de ses athlètes à ce camp qui serait le début de la fin du cycle olympique.

Dans quatre mois, on saura l’identité des triathlètes qui revêtiront l’uniforme rouge et blanc pour les Jeux olympiques de Rio, cet été.

Après l’Australie, Lepage se promènera ici et là à travers les pays de l’Océanie pour quelques compétitions. Au début du printemps, il se présentera en Nouvelle-Zélande pour un autre camp, qui durera cette fois-ci un mois. Une Coupe du monde aura également lieu pendant cette période de temps.

C’est par la suite que le reste de son calendrier demeure un énorme point d’interrogation.

«On va savoir qui ira au Brésil. Les plans vont changer du tout au tout à ce moment», précise l’étudiant à l’Université Laval.

Chose certaine, il ira en Espagne. «Si je ne suis pas choisi, je vais prendre une pause de trois semaines et retourner à Québec avant d’aller en Espagne. Si je suis sélectionné pour les Jeux, je vais y aller directement.»

Les chances de voir Lepage à concourir avec les meilleurs du globe à la compétition la plus importantes sont minces. Le principal intéressé le reconnaît lui-même. Pour le moment, le Canada peut envoyer deux athlètes pour les Jeux. Un troisième pourrait cependant s’ajouter.

Pour cela, il faudrait voir plus d’athlètes canadiens parmi l’élite au classement mondial. Deux d’entre eux figurent dans les 40 premiers.

Bien que le portrait puisse changer rapidement, le produit du Club Espoir estime à 25% les chances de le voir se frayer un chemin. Il croit aussi qu’il y a trois triathlètes avec qui il est en compétition pour une place: Tyler Mislawchuck, Kyle Jones et Andrew Yorke.

Lepage avoue que les Jeux de 2020 trottent dans sa tête, prétextant que l’objectif est plus réaliste. «Je n’abandonne pas pour les prochains Jeux. J’ai mes chances, mais je suis conscient de ce qui m’entoure.»

Jones et Yorke sont plus expérimentés. Mislawchuck a impressionné en 2015. C’est sans oublier que d’autres membres de l’équipe de développement pourraient aussi créer une surprise au cours des prochains mois. L’athlète gatinois a cependant participé à des courses de Séries mondiales durant la dernière année.

«Je crois qu’on le saura rapidement. En 2016, il y aura trois courses pour se qualifier. L’une de celles-là pourraient faire toute la différence.»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s